top of page

Conférence découverte sur l'hypnose



Bonjour, j'ai eu le plaisir de réaliser une conférence à VIMINES, afin de permettre la découverte de l'hypnose, son histoire, son mécanisme, son langage, les effets thérapeutiques. Nous avons pu en fin de conférence réaliser des tests de suggestibilité d'hypnose.


Voici un bref résumé de cette conférence.


L'hypnose et le cerveau :


Le cerveau comporte trois couches : le cerveau reptilien qui est notre cerveau primaire, ensuite le cerveau limbique qui est le cerveau de nos émotions et le cerveau néocortex qui est le cerveau du monde rationnel de notre quotidien. Ces trois cerveaux ne communiquent pas toujours.



Ainsi lorsque nous avons peur, le cerveau reptilien se met en mode combat et alors son seul objectif c'est notre survie. C'est pour cette raison que dans le cadre de “peur réelle ou bien de peur imaginée”, il est très difficile de raisonner de façon rationnelle puisque notre cerveau se met en capacité de nous permettre tout simplement soit de fuir, soit de nous immobiliser, soit de nous mettre en position de combat les fameux 3F (Fight, Flight, Freeze)

(La réponse combat-fuite a été décrite pour la première fois en 1929 par le physiologiste américain Walter Bradford Cannon. Sa théorie explique que la réaction animale face aux menaces accompagnée d'une décharge générale du système nerveux orthosympathique, amorce l'animal à un combat ou une fuite ou à une immobilisation).


Le cerveau limbique lui, est le cerveau des émotions. Parfois nos émotions prennent le contrôle et nous voyons simplement les effets manifestés par ces émotions : colère joie tristesse peur etc...


Enfin le cerveau néocortex est notre cerveau rationnel, il permet la pensée rationnelle et l'exécution de tâches dans notre quotidien.


Entre le cerveau néocortex et le cerveau limbique, il existe un petit point de passage qui s'appelle le facteur critique. Lorsque nous ressentons une émotion, notre cerveau limbique prend le contrôle. Alors nous essayons de nous parler de nous dire de ne pas être en colère de ne pas avoir peur, mais c'est sans succès car entre le cerveau néocortex et le cerveau limbique...... il y a ..... le facteur critique qui ne permet pas ce dialogue effectif.




→ C'est pour cette raison qu'il est nécessaire de passer dans un état modifié de conscience afin de diminuer le facteur critique et de pouvoir permettre un dialogue entre notre volonté et notre cerveau limbique. Par exemple à l'aide de techniques hypnotiques, chacun peut apprendre l'auto-hypnose et permettre ainsi la diminution du facteur critique pour enclencher un dialogue avec ses émotions et permettre de modifier, de réduire d'amplifier certaines de ses émotions.


L'hypnose et la réalité :


Notre réalité fonctionne à partir de la façon dont nous percevons le monde c'est-à-dire à travers nos cinq sens : la vue, l'ouïe, l'odorat, le toucher, le goût. Mais lorsque nous activons notre pouvoir d'imagination, c'est aussi à travers nos cinq sens que nous pouvons imaginer. Alors il faut s'entraîner à imaginer. Mais le facteur critique bloque ces perceptions dans un état normal. Donc à l'aide d'un état d'hypnose c'est-à-dire dans le cadre d'une modification de son propre état de conscience, il est beaucoup plus facile de ressentir les choses, d'initier un dialogue avec soi-même, de ressentir ses différents domaines d'imagination pour les vivre pleinement, ce qui a été vécu peut-être perçu alors comme réel ! Ceci est très utile dans le cadre d'un travail de désensibilisation par exemple. ce qui est perçu comme difficile peut alors être imaginé en toute sécurité et puis on peut percevoir que finalement les choses sont très faciles ou alors elles font moins peur ou alors on peut les apprivoiser et on peut revivre cette expérience de nombreuses fois, ainsi la mémoire émotionnelle apprend que cette situation devient sans danger, elle est apprivoisée et alors dans le cadre de l'expérience réelle , la difficulté est atténuée , voir effacée.


L'hypnose et (est) l'expérience vivante et émotionnelle de l'imagination :


Mais ce qu'il faut comprendre c'est que l'état d'hypnose permet de ressentir l'expérience et donc de ressentir qu'elle est sans danger ou qu'elle est finalement plutôt facile. Cela n’a rien à voir avec simplement imaginer. Il s'agit de ressentir, de vivre de façon expérientielle cette situation imaginée… qui devient réelle.


Nous avons terminé la conférence avec quelques exercices pratiques et amusants permettant de tester un état modifié de conscience : les mains qui sont attirées comme des aimants, bascule avant et arrière, lourdeur et légèreté, doigts qui se collent et qui ne peuvent se détacher !


Bonne journée, à vous tous, pour plus d’informations, vous pouvez visiter le site



et consulter les articles et les vidéos sur : https://www.pierrelaurentrimbaud.fr/blog-hypnose-sophrologie-pnl


PS : merci pour l'excellent accueil de l'organisation et des auditeurs.





53 vues

Comments


bottom of page